Le reflux gastro-oesophagien

Facteurs de risques de certains aliments et boissons

De nombreux aliments et boissons représentent des facteurs de risques du reflux gastro-oesophagien.
Le chocolat contribue aussi à détendre le muscle du sphincter.
Le lait: les graisses, protéines et calcium présents dans le lait stimulent davantage les acidités gastriques.
Les aliments gras augmentent les sécrétions acides de l’estomac : Beurre, Fromage, Charcuterie, Sauces, Pâtisseries
Oranges, citrons, pamplemousses:l’acidité des agrumes augmente celle des sucs gastriques.
La menthe favorise le relâchement du sphincter œsophagien et peut participer au reflux.
Les tomates
Les oignons irritent la muqueuse de l’œsophage aggravant ainsi les brûlures de l’estomac.
Les épices et aromates irritent la muqueuse de l'œsophage
Les boissons:plusieurs boissons peuvent représenter un facteur aggravant d’un reflux gastro-oesophagien.
Eviter les boissons gazeuses qui provoquent des ballonnements, facteurs d’aggravation d’un reflux gastro-oesophagien.
Les boissons alcoolisées, comme le vin, la bière ou les alcools forts participent au relâchement du sphincter œsophagien, aggravant ainsi le risque de reflux.
Lorsque ces boissons alcoolisées sont consommées à jeun, l’estomac vide, les risques de reflux s’aggravent.
Le café et le thé favorisent le relâchement du sphincter de l'œsophage, à l’origine des manifestations du reflux( pyrosis, brûlures gastriques..) et irritent la muqueuse de l’œsophage.

Les ballonnements: comment les éviter et les soulager



Qu'est ce qu'un ballonnement:
Les ballonnements abdominaux sont provoqués par une accumulation de gaz dans l’intestin entrainant une distension intestinale accompagnée d’une augmentation de volume de l’abdomen donnant ainsi l’impression d’avoir le ventre gonflé.
Les ballonnements entrainent une sensation de gonflement de l'abdomen provoquant la nécessité d'émettre des gaz.
Les ballonnements abdominaux représentent une gêne dans la vie quotidienne quand ils surviennent trop fréquemment.
Les gaz proviennent de l'air avalé au cours la déglutition et de l'air contenu dans les aliments, ainsi que de la fermentation liée à la digestion (hydrogène et gaz carbonique).

Comment éviter les ballonnements :
Manger lentement
Fractionner les repas en effectuant 3 repas par jour accompagnés de 2 collations : il est préférable de manger moins à chaque repas plutôt que de faire un repas copieux.
Diminuer les aliments et boissons contenant de l’air, comme les boissons gazeuses.
Eviter de mastiquer entre les repas en permanence des chewing-gum.
Eviter les aliments qui fermentent dans l’estomac pouvant ainsi provoquer des ballonnements comme les féculents, le choux, le lait ainsi que les boissons alcoolisées.
Ne pas manger trop de crudités et de fruits
Privilégier les protéines : Un régime à base de protéines et de laitages accompagné d’une diminution des sucres et des graisses, permet d’améliorer les ballonnements.

Quand consulter un médecin:
Les ballonnements sont le plus souvent des manifestations bénignes et transitoires.
Consulter un médecin si les ballonnements se prolongent plusieurs semaines, s’ils s’accompagnes d’autres manifestations comme un diarrhée ou constipation , des douleurs abdominales, des vomissements, des crachats sanguins, un amaigrissement, une altération de l’état général
Les ballonnements peuvent parfois révéler des pathologies plus sévères s’ils s’accompagnent de perte de poids, de diarrhées, de douleurs abdominales, survenant en particulier après le repas ainsi que la présence d’une une masse abdominale..
Une absence totale de gaz et de selles accompagnées de violentes douleurs abdominales nécessitant une consultation urgente.
Les médicaments vendus sans ordonnance:
Des médicaments comme le Maalox, protégeant contre l’agression acide et agissant sur l’accumulation des gaz sont conseillés.
En l’absence d’autres manifestations et de facteurs de gravité, la prise de charbon et d’argile permettent d’absorber les gaz.
Phytothérapie, homéopathie, aromathérapie peuvent être parfois conseillés.